Voyager en van avec son chien

Depuis l’été 2017, un Renault Traffic nommé Ernest est entré dans nos vies ! Simple utilitaire, il est devenu un moyen de transport, mais également notre maison dès qu’on est en voyage : notre van. Après plusieurs séjours passés dedans, on peut vous parler de voyage en van en toute connaissance de cause. 

Lorsqu’on a acheté Ernest, il n’avait qu’un plancher en bois au sol. Les mûrs et le plafond étaient totalement nus. Il a fallu l’isoler complètement et mettre d’autres planches de bois partout, pour apporter plus de chaleur à l’intérieur et un aspect cosy. On a aménagé un canapé convertible avec des planches et des coussins de caravane. Un seau, des sacs plastique et un siège ne bois font office de toilettes. Pour le reste, c’est le camping. A chaque voyage, on embarque deux bidons d’eau, des chaises et une table pliable, des bassines pour faire la vaisselle et le minimum pour manger. Hony et Dena ont de la place au sol où leur panier est posé.

Au fil du temps, l’aménagement a été amélioré et refait complètement en 2019, pour être plus pratique !

Nous avons rajouté des rangements pour les planches de surf et les skis aux murs et des placards sous le lit, pour avoir le moins d’objets qui traînent.

Avantages et inconvénients

Le premier avantage, et pas des moindres, c’est que l’on peut partir n’importe où, n’importe quand. Voyager en van permet de s’affranchir de la réservation de logement. Il suffit de trouver un lieu où stationner qui ne gênera personne. Pas besoin non plus de vérifier que les chiens sont bien acceptés, leur maison, c’est le camion ! Honny et Dena ont très vite adopté ce mode de transport et sont toujours excités lorsque le moment de partir arrive. Si on ne peut pas les emmener avec nous – pendant les sessions de surf par exemple – ils restent tranquillement dans le van, à l’abri des regards. Ce mode de voyage permet aussi une grande flexibilité : si un endroit ne nous plaît pas, il suffit d’en changer ! C’est la liberté totale. Le prix du voyage est également réduit, voyager en camion reste une solution économique, pourvu que vous sachiez un peu bricoler.

Côté inconvénients, le manque de confort peut en freiner certains. S’il existe des systèmes de douche extérieure, ce n’est pas toujours évident de trouver de quoi se laver l’hiver. Evidemment, il faut accepter une certaine promiscuité et une grande simplicité dans les repas. Tous les parkings ne sont pas non plus accessibles ; s’ils ont des barrières trop basses, comme c’est parfois le cas près des plages, il faudra marcher ! Et attention aux endroits où vous stationnerez, sous peine de prendre une amende.

En un mot comme en cent, voyager en van apporte une grande liberté ! Il existe d’ailleurs des véhicules déjà aménagés pour celles et ceux qui ne veulent pas passer de temps dans les réparations et l’aménagement Enfin, qui dit liberté pour vous, dit liberté pour votre chien. A travers toute l’Europe et même en dehors des frontières, vous pouvez aller où bon vous semble et garder votre compagnon à quatre pattes près de vous.

Partager l'article