Les pays à éviter avec son chien

Dans le monde, peu de pays refusent catégoriquement l’importation de chiens, cependant beaucoup ont des conditions d’entrées très contraignantes, comme la quarantaine. Dans ces cas-là, s’il n’est pas impossible d’y aller en voyage avec votre compagnon à quatre pattes, ça reste difficile, surtout pour un court séjour.

En Europe

  • L’Islande interdit les animaux importés, sauf avec une autorisation exceptionnelle des services vétérinaires et avec la mise en place d’une quarantaine de deux mois. Côté formalités, le chien doit avoir plus de sept mois avec une vaccination antirabique datant de plus de 120 jours mais moins d’un an, un titrage antirabique fait au moins 30 jours après la vaccination et au moins trois mois avant le départ. Un test fécal négatif à la salmonelle depuis plus de 30 jours doit être fourni, ainsi qu’un teste sanguin à la Brucellose. Un traitement contre les parasites doit être pris plus de 10 jours avant le départ et votre chien doit également recevoir un vaccin CHCP un mois avant le départ.

En Asie

  • A Bali, l’importation d’animaux de compagnie est totalement interdite à cause de la rage, qui est très présente. Il est d’ailleurs déconseillé de s’approcher des chiens errants que vous pourriez croiser. Cette interdiction est aussi valable pour Sumatra, Surabaya, Papua, Palembay et West Kalimantan. Sur le reste de l’Indonésie, la venue des chiens reste compliquée. Il faut faire une demande de permis un mois à l’avance auprès du ministère de l’agriculture de Jakarta et passer par une quarantaine qui peut durer de 5 à 14 jours.
  • Au Cambodge, vous n’avez pas grand-chose à faire pour entrer, si ce n’est les formalités d’usage. Vous n’avez même pas besoin d’un titrage antirabique pour vous y rendre, par contre vous en aurez besoin pour rentrer dans l’Hexagone ! Le Cambodge fait partie des pays tiers à situation non favorable au regard de la rage. Pour éviter tous problèmes au retour de votre voyage, vous devez avoir fait faire un titrage sérique des anticorps antirabique par un laboratoire agréé sur un échantillon de sang prélevé au moins 30 jours après la vaccination et au moins trois mois avant votre déplacement. Le résultat doit être supérieur ou égal à 0,5Ul/ml de sang. Vous devez également avir un certificat sanitaire établi par un vétérinaire officiel du pays d’origine, à savoir la France dans ce cas précis. En République de Corée, la situation est la même, tout comme en Jordanie, au Kazakhstan, au Koweït, au Liban, aux Maldives, en Mongolie, au Népal, aux Philippines, en Thaïlande et au Vietnam.
  • La Chine ne permet de voyager qu’avec un seul animal par famille. Il doit s’acquitter de toutes les formalités classiques (mettre le lien), mais également d’un certificat sanitaire, d’une quarantaine de sept jours et d’un titrage antirabique pour pouvoir rentrer en France
  • En Inde, vous ne pouvez venir avec votre chien que si vous séjournez dans le pays pour deux ans minimums. Deux animaux sont autorisés par personne. Il vous faut donc une attestation de votre employeur indien prouvant que vous restez deux ans dans le pays, ainsi qu’une lettre de demande d’importation et un certificat de bonne santé.
  • En Iran les formalités d’entrées sont relativement classiques, cependant les iraniens sont réputés pour avoir une assez mauvaise relation avec les chiens. Ils seraient considérés comme impurs dans l’islam : il ne faudrait ni les toucher ni les domestiquer.
  • Au Japon, en plus de l’identification, des vaccins et du titrage antirabique, vous devez envoyer une déclaration préalable d’importation minimum 40 jours avec votre arrivée. Si les documents sont mal remplis, cela peut entraîner une mise en quarantaine de l’animal pendant 180 jours !
  • A Singapour, il faut faire une demande d’importation et votre boule de poils doit passer au moins dix jours en quarantaine, une quarantaine que vous devez réserver au moins deux mois avant votre départ.

En Océanie

  • Pour aller en Australie, le vol est très long, ce qui peut être très pénible pour le chien. En plus, un permis d’importation délivré par l’Australian Quarantine Inspection Service doit être délivré et une quarantaine de 10 jours effectuée.
  • En Nouvelle Calédonie, une quarantaine de 10 jours est en vigueur. Tout comme pour l’Australie, le temps de trajet est long. Vous devez aussi avoir un permis d’importation, un certificat sanitaire et votre chien doit être traité contre les parasites internes et externes à deux reprises, à deux semaines d’intervalle, un mois avant le départ.
  • La Nouvelle-Zélande applique les mêmes formalités, mais refuse également certaines races de chiens sur son territoire : Brazilian Fila, Dogo Argentino, Japanese Tosa, Perro de Presa Canario et les chiens de type American Pit Bull Terrier. Et depuis le 22 octobre 2017, les chiens qui voyagent de l’étranger vers la Nouvelle-Zélande ne peuvent plus transiter par Wellington, mais être transférés à Auckland ou Christchurch pour être placés en quarantaine.

En Afrique

  • En Afrique du Sud, un titrage antirabique doit être effectué pour que votre compagnon à quatre pattes puisse rentrer à la maison. C’est également le cas en Algérie, en Angola, au Bénin, au Burkina Faso, au Cameroun, aux Comores, à Congo-Brazzaville, en Côte d’Ivoire, à Djibouti, en Egypte, au Gabon au Ghana, au Kenya, au Malawi, au Mali, au Maroc, en Mauritanie, en Ouganda, en République Démocratique du Congo, au Sénégal, en Tanzanie, au Tchad, au Togo et en Tunisie.
  • Pour aller à Maurice, votre chien doit d’abord passer par une quarantaine de cinq jours et avoi résidé en France auparavant pendant au moins 6 mois. Vous devez également vous acquitter d’une taxe.

En Amérique

  • Aux Bahamas, vous devez penser au titrage antirabique pour rentrer en France, tout comme en Bolivie, au Brésil, en Colombie, au Costa Rica, à Cuba, au Guatemala, en Haïti, au Honduras, au Paraguay, au Pérou et en République Dominicaine.
  • A Hawaï et sur le territoire de Guam, une quarantaine de 120 jours peut être imposée aux chiens.

 

Peu de pays refusent catégoriquement les chiens. Cependant, certains ont mis en place des formalités qui rendent le séjour compliqué. Si vous prévoyez de vous rendre dans ces Etats malgré tout, appelez l’ambassade à l’avance et prenez rendez-vous avec votre vétérinaire pour faire toutes les démarches.

Partager l'article