Partir vivre en bord de mer avec son chien

En septembre, toute la famille VATC a posé ses bagages en Normandie, pour avoir les pieds dans l’eau. Nous vous avons d’ailleurs parlé de notre déménagement ici. Cette nouvelle vie, plus proche de la nature et loin des grandes villes présente de nombreux avantages, pour les chiens comme pour nous. Mais le bord de mer peut aussi être dangereux pour nos compagnons à quatre pattes. Alors voici quelques aspects à prendre en compte, si vous envisagez d’aller vivre près de l’eau, ou que vous voyagez dans un lieu où il y a la mer.

Rappelons déjà que tous les chiens n’aiment pas l’eau ! Si Honny ne peut résister à l’envie de se baigner même quand il voit une flaque, Dena évite le plus possible d’avoir les pattes mouillées. Si votre chien est dans son cas, ne le forcez pas à se tremper. Si vous vous promenez, les pieds dans l’eau, votre chien saura vous suivre en restant sur le sable.

La mer et ses dangers

Pour un chien qui aime l’eau, la mer est un excellent terrain de jeu. Cependant, attention aux courants et aux baïnes qui pourraient rapidement l’entraîner au large. Pour éviter la noyade, ne quittez jamais votre chien des yeux, restez près de lui le plus possible, et investissez dans un gilet de sauvetage, qui pourrait lui sauver la vie !

Et même en restant au bord, la mer peut être une source de soucis pour votre animal. Elle contient du chlorure de sodium, du sel, et une trop grande ingestion de cette eau salée peut provoquer une forte déshydratation. Si votre chien se met à avoir la diarrhée en revenant de la plage ou qu’il urine en permanence, ne tardez pas à l’emmener chez un vétérinaire pour que la situation n’empire pas. Pour ne pas en arriver là, mieux vaut lui donner de l’eau douce à boire régulièrement, surtout s’il fait chaud. Il aura soif et ira naturellement boire dans la mer, en cherchant à se réhydrater.

Enfin, pour éviter les problèmes de peau, pensez à bien rincer votre compagnon à quatre pattes après une sortie en mer. Un chien en bonne santé a peu de risques de contracter une infection cutanée, mais si le vôtre souffre par exemple de dermatose, évitez le contact avec l’eau, ou rincez-le bien après, s’il n’a pas pu s’empêcher d’y faire un petit plongeon. Il en va de même pour ses yeux et ses oreilles. Si votre canidé fait souvent des otites ou des conjonctivites, faites-y bien attention et n’hésitez pas à consulter un vétérinaire.

Stress à la plage

Fouler le sable pour la première fois peut être stressant pour le chien, surtout s’il est déjà d’une nature anxieuse. En vivant en bord de mer il faut être prêt à ce qu’il n’ait pas du tout envie d’aller sur la plage ou que ce moment soit chargé en émotions fortes pour lui. C’est le cas d’Honny. Chaque fois qu’il arrive sur le sable, il devient fou, se met à aboyer, tire sur sa laisse, court dans tous les sens et s’en prend à Dena, ce qui rend la promenade plus que difficile.

Par cette attitude, il montre qu’il se laisse déborder par ses émotions et que c’est la plage qui en est la cause, puisque dès qu’on en sort, il se calme. La grande étendue d’eau, l’espace ouvert et sans point de repère peuvent être les causes de ce stress. Comment y remédier ? En prenant le temps, en y allant étape par étape et en demandant conseils à un comportementaliste canin. L’idée, c’est toujours de ne pas le forcer. Il faut que ces moments partagés dehors soient agréables pour tout le monde, et avant tout pour lui. Nous devons aussi, de notre côté, être détendus en arrivant sur la plage pour ne pas lui communiquer davantage de stress et sortir du cercle vicieux.

Avec le temps, il se sent mieux et son comportement s’améliore nettement, même s’il y a encore du travail pour nous tous !

 

Vivre en bord de mer est un véritable plaisir et une source de joie pour les chiens comme pour nous, malgré ces petits désagréments auxquels il faut prendre garde. Si l’envie vous prend de changer d’environnement mais que vous n’êtes pas sûr que votre animal soit à l’aise, vous pouvez toujours l’emmener quelques jours à la mer, afin de voir comment il se comporte. Et n’oubliez pas que si vous êtes bien là où vous vivez et que vous consacrez du temps à votre chien, il sera le plus heureux.

Partager l'article