Les médecines alternatives pour le chien

Elles sont dites « douces » ou « alternatives » et peuvent soigner certaines pathologies ou soulager la douleur chez le chien. Outre la naturopathie, voici quelques autres pratiques qui peuvent compléter ou même remplacer la médecine traditionnelle occidentale.

Ostéopathie

Elle peut être pratiquée par un vétérinaire formé à l’ostéopathie ou par un praticien qui n’est pas vétérinaire mais qui a décroché un diplôme dans une école spécialisée et réussi l’épreuve d’aptitude organisée par l’Ordre des Vétérinaires.

Comme pour les humains, l’ostéopathe canin utilise ses mains pour soigner l’animal qui souffre de problèmes de mobilité ou de troubles digestifs, de croissance, de fertilité, etc… Cette méthode peut également aider les chiens qui ont d’arthrose à avoir moins de douleurs et à boiter moins, mais aussi prévenir l’apparition de certaines pathologies articulaires ainsi qu’aider les chiens sportifs à rester en forme. Les tarifs des séances sont fixés librement, mais oscillent généralement entre 50 et 100 euros. Retrouvez ici la liste des praticiens vers qui vous pourriez vous diriger.

Hydrothérapie

La clinique vétérinaire de Maison Alfort a été précurseur en la matière, mais c’est aujourd’hui une discipline qui se développe beaucoup et qui a prouvé son efficacité. Il s’agit ici de soigner par l’eau. Le chien doit réaliser des mouvements doux dans un bassin et l’eau lui permet d’être soulagé de son poids. En plus, la plupart des canidés aiment l’eau et prennent du plaisir pendant leurs séances ! L’hydrothérapie est de plus en plus utilisée suite à des accidents, pour aider l’animal à se remettre d’une fracture ou s’il souffre de problèmes moteurs.

L’hydrothérapie peut être prescrite par un vétérinaire et nécessite souvent plusieurs séances, facturées une trentaine d’euros chacune.

Phytothérapie

Ou le traitement par les plantes. Cette discipline permet de renforcer le système immunitaire et soigne les maladies en douceur. La tisane aux orties peut, par exemple calmer les problèmes de prostate. Attention cependant à bien vous renseigner auprès de votre vétérinaire et en pharmacie afin de ne pas administrer des doses ou des plantes qui seraient toxiques pour le chien. Il existe d’ailleurs des produits déjà préparés qui peuvent vous faciliter la vie.

Une plante qui entre totalement dans la phytothérapie, c’est le cranberry. Cette baie rouge de la même famille que la myrtille possède des propriétés antibactériennes et aide à lutter contre les cystites.  Elle peut être administrée sous forme de gélule au chien ou de jus de fruit sans sucre ajouté.

Acupuncture

Elle fait partie des médecines traditionnelles chinoises et consiste à implanter des aiguilles dans le corps. Grâce à la chaleur, au faisceau laser et même parfois au courant électrique utilisé, l’acupuncture permet la guérison et la régénération de l’organisme ainsi que la stimulation des organes. Il existe plus de 300 points d’acupuncture chez le chien et cette discipline permet surtout de réduire l’anxiété et les douleurs chez les canidés, en stimulant la circulation sanguine.

Mésothérapie

C’est une médecine douce qui sert à diminuer les effets traumatisants d’un traitement qui doit être pris sur le long terme. L’injection des médicaments se fait à très petite dose, en sous cutanée, au lieu d’être faite directement en intraveineuse ou intramusculaire. Les corticoïdes, vitamines, oligo-éléments ou encore antalgiques sont généralement concernés. Plusieurs séances sont donc nécessaires, mais la mésothérapie peut aider à soigner des pathologies ciblées ou soulager des douleurs, chez les chiens atteints d’arthrose par exemple. Il faut compter entre 30 et 40 euros la séance. Certains vétérinaires pratiquent d’ailleurs cette méthode.

Thérapie au laser

Elle stimule les cellules du chien et créé trois réactions : une photothermique qui permet d’éliminer les déchets présents dans le métabolisme, une photomécanique qui soulage les douleurs et aide à la circulation et enfin une photochimique qui permet la destruction des lésions traitées.

La thérapie au laser s’utilise surtout pour traiter les plaies inflammées et douloureuses, mais aussi les fractures, les déchirures musculaires, les gingivites et pour soulager l’arthrose.

Ces médecines alternatives pourraient vous aider à soulager certaines douleurs chez votre compagnon de route, ou à prévenir l’apparition de certaines maladies. Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à demander conseils à un professionnel de la santé.

Partager l'article