Comment préparer l’arrivée d’un chien dans le foyer

L’arrivée d’un nouveau membre dans la famille et le foyer, qu’il soit à poils, à plumes ou sur deux jambes, est toujours un événement marquant, excitant, mais aussi une source de stress. Heureusement, en étant bien préparé, tout se passera bien.

 

Pour commencer, que vous adoptiez un chiot ou un adulte, les préparatifs sont les mêmes. Il vous faut, avant l’arrivée de votre compagnon à quatre pattes un panier, une gamelle pour ses croquettes – et lesdites croquettes ou la pâtée, une gamelle pour l’eau, une laisse, un collier et quelques jouets. Ensuite, pensez à sécuriser votre intérieur. Ne laissez rien de dangereux ou de fragile à la portée de votre chien afin d’éviter qu’il ne se blesse ou ne casse des objets qui vous seraient précieux.

Son arrivée

Lorsque votre chien arrive pour la première fois dans son nouveau foyer, il est très certainement apeuré. Pour que tout se passe au mieux, il faut lui laisser le temps de prendre ses marques, être patient et très présent, sans pour autant l’oppresser. Restez à l’écoute et observez ses réactions. Montrez-lui son panier, idéalement situé dans un coin où il n’y aura pas trop de passage, pour qu’il y soit en paix. Allez-y à son rythme. Et si votre chien est réceptif, vous pouvez lui faire faire le tour de sa nouvelle maison :

Les premiers jours sont l’occasion de tisser des premiers liens très forts avec votre animal, lui faire faire ses premières sorties dans les environs et lui permettre de se familiariser avec son nouvel environnement. Si vous devez être présent, le câliner, le rassurer et jouer avec lui, attention cependant à l’hyperattachement. Surtout chez le chiot. S’il n’a pas été sevré correctement, il y sera encore plus enclin, vous prenant du coup pour sa mère.

Lorsque ça arrive, votre chien pleure dès qu’il n’est pas avec vous. C’est une source de souffrance pour lui et de culpabilité pour vous. Afin de l’éviter, il faut lui apprendre à être indépendant, en le laissant seul progressivement, afin de que les journées que vous passerez au travail, par exemple, se passent bien. Pour ça, vous pouvez le laisser d’abord 5 minutes, puis 10, et augmenter ce temps progressivement, afin qu’il s’y habitue. Si jamais vous avez des difficultés, pensez à consulter un comportementaliste canin, qui saura vous aider.

Il est également important de fixer des règles dès le début et de vous y tenir. Si vous décidez que votre chien peut dormir dans votre chambre parce qu’il est encore petit, il y dormira en étant adulte. Il ne comprendra pas pourquoi, d’un coup, vous décidez qu’il est trop « grand » pour dormir avec vous et le prendra pour une punition.

Combien ça coûte ?

L’adoption d’un animal ne se fait pas à la légère. Si des considérations de temps et d’espace sont à prendre en compte, il ne faut pas négliger le budget. En fonction de son âge à l’adoption et de sa race, votre nouveau compagnon peut vivre facilement 10 ou 15 ans ; autant l’accueillir dans les meilleures conditions et pouvoir lui apporter la meilleure alimentation et les meilleurs traitements, en cas de maladie.

Pour avoir une idée du coût que représente la venue d’un chien dans votre foyer, et par an, Idaleo Mag a réalisé une infographie que voici :

Comme vous le voyez, il faut déjà compter plus de 400 euros, rien qu’à l’adoption d’un animal. Les frais vont ensuite de 200 à 900 euros par an, et tendent à augmenter avec l’âge du chien.

 

 

Une fois que tous ces aspects sont pris en compte, vous pouvez accueillir, comme il se doit, un nouveau membre au sein de votre famille, qui saura faire votre bonheur en toutes circonstances !

Partager l'article