Un chien qui a de l’arthrose peut-il voyager ?

Plus un chien avance en âge, plus ses risques de développer de l’arthrose grandissent. Peut-il voyager quand même ? Et quels sont les symptômes de cette maladie ? Comment la soigner ? Comment savoir si votre compagnon en a ? Voici quelques éléments de réponse. 

Pour commencer, qu’est-ce que l’arthrose exactement ? Il s’agit d’une dégradation progressive et irréversible du cartilage d’une ou plusieurs articulations. Cette dégradation provoque des douleurs et une perte de mobilité qui augmente à mesure que l’inflammation s’étend.

L’arthrose peut apparaître chez l’animal parce qu’il vieilli (c’est également le cas chez les humains), mais aussi à cause d’une dysplasie de la hanche, ou d’une autre articulation, ce qui touche surtout les grandes races de chiens, suite à une luxation de la rotule, fréquente chez les plus petits chiens, mais aussi après une fracture mal cicatrisée qui peut créer une inflammation dans l’articulation. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les plus jeunes canidés peuvent également être concernés.

Comment le dépister ?

En France, environ 20% de nos compagnons à quatre pattes développent de l’arthrose. Ces chiffres progressent, à cause de l’allongement de l’espérance de vie et de la prise de poids des animaux.

Un vétérinaire saura déceler de l’arthrose chez le chien après des examens. Mais certains signent peuvent déjà vous alerter, comme un boitement lorsque l’animal se lève le matin, ou après une longue sieste, des douleurs, des difficultés à monter des escaliers ou s’il rechigne à sortir en balade. Dès que vous avez le doute, n’hésitez pas à consulter un professionnel. La clé d’une bonne gestion de l’arthrose, c’est la prise en charge le plus rapidement possible.

Une fois le diagnostic posé, plusieurs choses peuvent être faites pour soulager les douleurs du chien et freiner le développement de l’inflammation. Il ne faut pas oublier qu’on ne guérit pas l’arthrose, on peut simplement le gérer au mieux. Votre vétérinaire pourra donc vous conseiller des traitements anti-inflammatoires, pour calmer les douleurs. Ils ne sont cependant pas sans risques pour les reins et le foie et ne doivent pas être pris à la légère. Le chien doit d’ailleurs être suivi régulièrement pour vérifier que ses organes fonctionnent bien. Il existe également des compléments alimentaires qui permettent de protéger les articulations ainsi que des méthodes alternatives, qui peuvent le soulager, comme l’ostéopathie, la nage en bassin ou en mer et les massages.

Votre compagnon se retrouvera certainement à la diet pour perdre un peu de poids et moins peser sur ses articulations. Il devra également pratiquer une activité physique régulière. De manière générale, pour prévenir l’arthrose, mieux vaut surveiller l’alimentation de votre chien dès son plus jeune âge, lui éviter d’être en surpoids et lui faire faire du sport, pour qu’il reste en forme le plus longtemps possible.

Et le voyage ?

Pouvez-vous voyager avec votre chien s’il a de l’arthrose ? Oui. Ça dépendra évidemment de son état de santé et de l’avancée de la maladie. Mais tant qu’il peut se déplacer et que vous n’avez pas prévu de grandes randonnées tous les jours, il peut faire partie du voyage ! N’hésitez pas à demander conseils à votre vétérinaire, si vous n’êtes pas sûrs qu’il supporte un voyage.

Une fois sur place, comme à la maison, restez attentif à votre animal ; ne forcez pas s’il présente des signes de douleurs, laissez-le aller à son rythme et adaptez votre voyage à ses besoins. S’il suit un traitement spécifique, ne l’oubliez pas, laissez-le se reposer lorsqu’il en a besoin et, si sa taille le permet, prenez avec vous de quoi le porter, comme un sac à dos ou une remorque si vous êtes à vélo, afin qu’il se repose pendant que vous continuez à vous balader.

Notre chienne Dena va sur ses 9 ans et commence à en souffrir. Pour l’aider, on l’a mise au régime, en remplaçant une partie de ses croquettes par de la courgette, et elle fait de l’exercice le plus souvent possible !

 

 

Un chien qui a de l’arthrose peut tout à fait voyager, il faudra cependant veiller à ce qu’il ne force pas trop, le laisser se reposer et éviter les promenades interminables.

Partager l'article