Céline, Blue et Luna : A Border Life

Ils s’appellent Céline et Kenji, et avec leurs deux toutous, Blue et Luna, ils partent en vadrouille. Grâce à leurs deux borders, ils ont créé le blog A Border Life et partage avec vous leurs aventures, leurs conseils mais aussi leur histoire. Nous avons posé quelques questions à Céline, afin d’en savoir plus sur leur petite famille.

Pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Blue et Luna ?

Une fois mes études terminées et une stabilité financière acquise, j’ai assouvi une envie que j’avais depuis longtemps : avoir de nouveau un chien ! J’ai grandi toute mon enfance entourée de toutous et cette présence me manquait. Ma famille ayant toujours récupéré des chiens maltraités par le biais de diverses associations, je me suis naturellement tournée vers la SPA. Celle de Valence est celle qui m’a le mieux accueillie et c’est là bas que j’ai récupéré Blue, en juin 2015. Il a les yeux vairons, et, c’est le cas de le dire, « je suis tombée pour ses beaux yeux. »

Nous avons ensuite été chercher Luna en 2016. Elle est issue d’une ferme d’agriculteurs dans la Drôme provençale. Ceux-ci utilisent les borders collies sur leurs troupeaux (ce pour quoi sont majoritairement faits ces chiens.) J’avais envie de tenter l’aventure avec un chien n’ayant pas eu de passé compliqué, pour avoir moins de comportements à retravailler.

 

Où êtes vous allée avec vos boules de poils ?

Nous avons beaucoup vadrouillé en France : majoritairement dans la région Rhône-Alpes-Auvergne. Nous sommes allés une semaine en camping en Italie avec eux et nous avons parcouru la région des Cinque Terres. Finalement, nous rentrons tout juste d’un « road trip » en Espagne en remontant par les Pyrénées.

Pourquoi avoir choisi des Borders Collies ?

Ma réponse va être enfantine, mais ce sera franc. En plus d ‘avoir toujours côtoyé des chiens de berger, j’ai été fascinée par le travail de « Ficelle », le chien protagoniste dans le film pour enfants Babe. Cela n’a jamais quitté mon esprit et je me suis toujours dit que j’avais envie d’avoir un chien avec une telle intelligence.
Cependant, si je ne regrette en rien mon choix, je préfère mettre en garde de futurs adoptants : ces chiens demandent beaucoup d’attention, de sorties et de stimulation (de ce fait, ils sont victimes de nombreux abandons). Si on n’est pas prêt à faire tourner notre vie autour d’eux, il est parfois préférable de s’orienter vers une race moins demandeuse.

Comment préparez-vous vos périples ?

On cherche des lieux qui nous attirent, mais on s’assure que ceux-ci seront assez « naturels » et nous permettront de faire des promenades pour défouler nos chiens. Nous contactons auparavant les propriétaires de locations ou les campings où nous allons séjourner pour vérifier que la présence des loulous est acceptée. Finalement, après avoir vérifié les formalités sur le site Anivet, nous passons un coup de fil à notre vétérinaire pour nous assurer que tout est en règle niveau papiers et vaccinations.

Une de mes petites astuces aussi, c’est de regarder les circuits que proposent les agences de voyage. Souvent, tous les lieux d’intérêt y sont, il n’y a plus qu’à suivre le tracé et prendre des réservations sur Airbnb à ces endroits pour dormir pas cher !

Est-ce plus difficile de voyager avec deux chiens qu’avec un seul ?

Je ne trouve pas. Ce qui était effrayant, c’était de se lancer. Une fois qu’on a commencé, qu’il y en ait un, deux, ou trois… à part le budget croquettes et soins si besoin, cela ne change pas grand chose ! Ah si… il faut aussi prévoir plus d’espace ! On a troqué la Clio contre un Kangoo, sinon, il aurait fallu faire des sacrifices (rires).

Pourquoi avoir voulu voyager avec vos chiens ?

Je ne sais pas trop comment cela est venu. Lors de nos escapades, on croisait des gens avec des chiens tandis que les nôtres étaient chez notre pet-sitter. C’est une personne formidable qui a toute notre confiance, mais ils nous manquaient. On s’est demandé pourquoi on n’avait jamais essayé et on a voulu tenter le coup ! Et malgré leurs soucis de comportements respectifs, on rentre toujours avec une bonne impression !

Quels autres projets de voyages avez-vous ?

Explorer les pays d’Europe principalement. Nous ne souhaitons pas être égoïstes en leur imposant une expérience inconfortable dans la soute d’un avion pour de simples vacances. Tout ce qui est à portée de Kangoo nous intéresse !

Pourquoi avoir créé un blog autour d’eux ?

Parce que nous trouvons qu’il n’est pas facile de trouver des infos sur internet pour partir avec son chien. Cela se fait de plus en plus, par des sites tels que le vôtre, mais je trouve que toutes les expériences réalisées dans ce domaine valent le coup d’être racontées et qu’elles seront sûrement bénéfiques à un maître… ou mieux… qu’elles éviteront peut-être l’abandon de chiens !
Nous répertorions aussi nos itinéraires de balades en Rhône Alpes pour donner des idées de sorties à ceux qui souhaiteraient découvrir de nouveaux lieux pour prendre l’air.

Quels conseils pourriez-vous donner à celles et ceux qui souhaitent partir avec leur chien ?

Ces voyages sont source de beaucoup de bonheur, alors, il ne faut pas hésiter ! On est parfois surpris par les capacités d’adaptation de son chien et cela augmente la complicité ! Cependant, il est nécessaire de partir dans un certain état d’esprit : il faut s’attendre à que certaines activités ne soient pas possibles à faire en compagnie de votre loulou et il faut être capable de passer à autre chose sans en faire un drame !

Je trouve également important d’être respectueux envers toutes les personnes que vous rencontrerez : si nous sommes amoureux des chiens, tout le monde ne l’est peut-être pas et il faut l’avoir en tête : votre liberté et celle de votre toutou s’arrêtent là où celle de l’autre touriste commence !

Suivez toutes les aventures de Blue et Luna sur leur site : A Border Life

Partager l'article