Camper avec son chien

Tout au long de l’année (même si, on vous l’accorde, c’est plus agréable quand il fait chaud), vous pouvez planter votre tente. Partir à l’aventure, traverser des pays comme un escargot, avec votre maison sur le dos… Et avec votre chien à vos côtés ! Parce que oui, vous pouvez tout à fait camper avec votre boule de poils préférée.

Les vacances en camping

Si vous projetez de partir pendant vos vacances dans un camping, pour profiter des animations, de l’ambiance et de la piscine, choisissez-en un adapté. Bien souvent, les chiens sont acceptés, moyennant un surcoût, mais vous devez également penser aux espaces et aux infrastructures présents autour. Y a-t-il une plage qui accepte les chiens à côté ? Où pourrez-vous le promener ? Pouvez-vous l’emmener en balade la journée ?

Une fois votre choix arrêté, n’oubliez pas que votre canidé doit être à jour dans ses vaccins, identifié et éventuellement vermifugé en fonction du pays dans lequel vous vous rendez. Il doit également rester attaché près de la tente. Pensez à prévoir un piquet pour lui ainsi qu’une laisse assez longue pour qu’il puisse quand même bouger. Le mieux, c’est encore de l’emmener avec vous lorsque vous n’êtes pas près de votre tente, afin d’éviter qu’il ne se fasse importuner par d’autres campeurs ou ne s’en prenne à eux.

Attention : demandez un emplacement à l’ombre lors de votre réservation pour éviter le coup de chaleur à votre chien.

La nuit, vous pouvez laisser dormir votre chien dehors, sur son panier, si le temps le permet et s’il en a l’habitude. Il existe également des tentes spécialement conçues pour les chiens ! Votre compagnon de vacances peut donc avoir son propre espace.
Sinon, vous pouvez carrément le prendre avec vous, lui laisser un espace où il pourra se coucher. Dans ce cas-là, si vous avez un grand chien, ou même plusieurs boules de poils avec vous, pensez à prendre une grande tente !

Pour vous aider dans votre recherche du camping idéal, vous pouvez consulter le site Camping Flower.

Le camping sauvage

Pour les amoureux de la nature, qui se déplacent et savent monter et démonter une tente à la vitesse de l’éclair, le camping sauvage vous offre plein de possibilités. Mais attention, vous ne pouvez pas dormir n’importe où.

En France, le camping sauvage est réglementé par la section « camping, aménagement des parcs résidentiels de loisirs, implantation des habitations légères de loisirs et installation des résidences mobiles de loisir et de caravanes » avec le décret n°2015-1783 du 28 décembre 2015 relatif à la partie réglementaire du livre 1er du code de l’urbanisme à la modernisation du contenu du plan local d’urbanisme.

En clair, le camping sauvage est interdit aux abords des routes et des voies publiques, ainsi que sur les terrains privés, à moins d’avoir obtenu l’accord du propriétaire. Vous ne pouvez pas non plus planter votre tente sur un site inscrit, classé ou sauvegardé, au bord de la mer ni à moins de 200 mètres d’un point d’eau utilisé pour la consommation.

Attention : les mairies peuvent également demander l’interdiction formelle de camper, renseignez-vous bien auprès de l’office du tourisme.

En Europe

Si vous partez avec votre chien du côté des Pays-Bas, de l’Allemagne, du Luxembourg, de l’Autriche, du Royaume-Uni, de la Belgique, la Croatie, l’Italie ou la Grèce, mieux vaut éviter le camping sauvage, sous peine de risquer une amende.

En Pologne, cette pratique est tolérée, sauf dans les parcs nationaux. En Espagne, ce sont les différentes régions qui décident, mais en règle générale, vous ne pouvez pas poser votre tente dans les zones urbaines et les parcs nationaux. Vous trouverez plus d’informations ici. Du côté de l’Ecosse, vous avez le droit de camper sur des champs privés, tant qu’ils ne sont pas cultivés.
Plus au Nord, la Finlande, la Suède, la Norvège et l’Islande autorisent le camping sauvage, grâce à l’Allemansrätten, le « Droit de tous les Hommes » à avoir accès à la nature. Vous pouvez donc installer là-bas votre tente où vous voulez, même sur les terrains privés, tant que vous êtes à moins de 150 mètres d’une habitation. En Estonie, la loi est sensiblement la même, à la différence près que vous devez demander au propriétaire du terrain son accord pour y dormir.

 

Que vous partiez en camping ou planter votre tente dans la nature, vous pouvez sans la moindre hésitation emmener votre chien avec vous ! Pensez simplement à prendre une tente un peu plus grande s’il dort avec vous, un piquet et une longe pour qu’il reste près de la tente, ses affaires personnelles (gamelle d’eau, nourriture, panier et autres jouets), ainsi que des sacs pour ramasser ses déjections.

Partager l'article